Contact     Extranet     facebook      twitter      youtube      rss

 

Proposition de loi tendant à renforcer l'équilibre dans les relations commerciales entre fournisseurs et distributeurs

M. Henri Cabanel. Monsieur le président, monsieur le ministre, mes chers collègues, voilà un pas de plus en avant !

Nous avons décidé d'appréhender ce texte de façon positive, en ce qu'il est le reflet de plusieurs dispositions proposées par le Sénat. La CMP a été conclusive, et nous devons nous en réjouir, car le contexte de négociations commerciales tendues, dans une période d'inflation galopante, qui induit des efforts communs, nous impose la raison. Mais les efforts sont-ils communs ?

L'inflation, qui fait la une de tous les médias, nous assène des hausses de prix incroyables : 14 % pour l'alimentation et jusqu'à 30 % pour la viande dans certains endroits. Le trimestre du panier anti-inflation a commencé par un constat mitigé de la part des consommateurs, ceux d'entre eux qui vivent dans la précarité ne pouvant acheter les produits dont les tarifs ont pourtant baissé.

Dans cette guerre des prix, les distributeurs s'achètent une conscience tout autant qu'une image en affichant un objectif bienveillant : faire supporter le moins possible au consommateur les conséquences de l'inflation. Mais qui paye ?

On parle d'un financement grâce à la baisse des marges. C'est oublier que la guerre des prix a toujours été à charge pour les producteurs. Et ce sont les agriculteurs, une fois de plus, qui paient la note et subissent une double peine, pris entre l'inflation des prix des matières premières – emballages, carb